Mémoires de tournage

Hier, je faisais mes calculs pmesques de début de cycle, fin, stimulation et compagnie. Mon esprit a dérivé sur ma récente période d’ovulation et les coquineries qui pourraient conduire sur un malentendu à une grossesse digne de celle de la vierge Marie vierge mon cul.

Et j’ai bien été obligée de me rendre à l’évidence : ce n’est pas avec l’activité cochonesque de ces trois dernières semaines qu’on pourra sortir Phallus en Folie III.

 

D’ailleurs, on a déjà été obligés d’annuler le tournage de Droit au But, le film d’aventure épique qui était censé nous mener à l’Oscar. Le genre d’Oscar qui chie et qui chiale, et qui gouzi gouzi gnagna.

 

Déjà, l’actrice principale :

Notre choix s’était fixé sur une petite bonnasse, ronde et douce à la fois, généreuse comme tout.

Par contre, au niveau respect des horaires, minable. Genre on lui demande de se pointer le 15 novembre et elle débarque comme une fleur le 10 décembre, voyez… Ambiance sur le plateau. Toute l’équipe s’était préparée pour un truc assez complexe pré-tournage (le test de Huhner, c’est du charabia artistique, cherchez pas) et on était comme des cons devant le producteur.

Du coup on a été obligés de la virer et de la remplacer. La suivante était une vrai diva, à se tordre de douleur, vraiment. On en a pleuré des glaires, terrible. Pareil, on l’a attendu, attendu…

La suivante n’est jamais venue. Etc. Vraiment pas eu de chance avec notre actrice principale.

Mais quand on a ENFIN trouvé la perle…

 

Ce sont nos acteurs qui nous ont lâchés.

On en avait prévu un paquet (c’est une très grosse production), environ 20 millions.

Le casting a été une incroyable déception, à peine un million se sont pointés. Une espèce de bande de fainéants, à croire qu’ils étaient là pour la branlette. Pis ils étaient tous sur un fauteuil roulant ou un brancard. Le top du top, hein ?

 

Le pire a tout de même été notre acteur fétiche. Il devait passer tout un tas d’épreuves terribles : s’évader de sa prison en sauvant les autres (si vous suivez, le millions de connards cul-de-jatte), s’expulser dans l’espace mais surtout pas avant que le chronomètre de la bombe arrive à zéro, nager dans un marais en feu, échapper à un dragon etc.

A la fin il devait sauver la belle, et on aurait fait une scène de flou avec de la musique d’ascenseur et tous leurs sous-vêtements sur l’endomètre. C’était beau! On aurait annoncé la sortie du long métrage avec une affiche spectaculaire et mystérieuse, un machin avec deux traits roses.

 

Le choc quand on l’a vu se radiner sur le plateau !

Déjà il avait pas dû faire d’abdos depuis un petit moment. Mais avec un costume adéquat et quelques retouches vidéo, ça aurait pu passer.

Nan, il était bossu, il boitait de la flagelle (j’en étais gênée pour lui), il se cognait dans les caméras, il croyait qu’il s’appelait Marguerite…

Enfin, je dis « il », je devrais plutôt dire « ils ».

Lui et son frère siamois, quoi. Ils étaient quand même deux à se partager le même corps. Toutes les cinq minutes ils se découvraient et se disaient « Enchanté ! Moi c’est Marguerite ! ».

… Entre deux filets de bave.

 

C’est là qu’on a compris que c’était pas la peine. On a laissé tomber le tournage et on a décidé de tout faire en numérique.

 

 

Publicités

51 commentaires

  1. Moi je ferai bien un « Retour vers le futur » pour voir quel acteur, que dis-je ?, staaaar il faut choisir.
    Ouais parce que des fois, je ne suis pas certaine, que la chanson de la ptite Huguette suffise pour obtenir le meilleur casting 😀

    J'aime

        1. Tout ça c’était surtout pour insister sur la phrase :
          Un jour la p’tite Huguette, tripotes-moi la ….avec les doigts. Pour faire référence à la paluche du recueil lol. Fin bref
          Mais dire que tout s’arrangerait si on s’appelait Suzon

          Pour les futures requêtes, pas besoin de me remercier, c’est cadeau 😀

          J'aime

              1. Je vois bien que tu me tends encore une perche. Je suis pas idiote, je vais pas la prendre.
                Surtout que c’est le petit nom de belle-maman et que je ne peux pas l’associer a cette activité (pour ma santé mentale)

                J'aime

  2. C’est fou j’ai le même soucis ! C’est comme si le casting avait cru qu’on tournait zombie land au lieu d’il était une fois la vie…
    C’est dur de trouver de bons acteurs de nos jours !!!

    J'aime

  3. Moi je dis y’a des films qui ne sont partis de rien, qu’étaient prévus pour être minable et qui au final sont devenus historique. Regarde Dirty Dancing !!! Alors passons au numérique (faut vivre avec son temps hein) et que les acteurs reprennent des forces et vous l’aurez votre oscar !

    Aimé par 1 personne

Fais moi rire (ou console moi):

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s