Comment être payée à rien foutre (petit didacticiel)

SH (si vous ne savez pas de qui je parle: petit lien) nous décrypte sa façon de travailler (ou ce qu’on appelle « enculer des moules ») (oui, je sais que normalement c’est des mouches, mais je suis sûre que c’est encore plus foutage de gueule avec des moules).

Merci, SH!

Aller, toi aussi glisse toi dans sa peau toute une journée et récupère ton salaire à la fin du mois:

.

1) Pointe-toi au taf à n’importe quelle heure avec un air important. Genre tu t’es levée ce matin pour sauver le monde, minimum. Même si t’as pas pensé à te coiffer.

2) Choisis la première dame Alzheimer que tu trouves, et pose avec elle pendant une demi-heure devant des familles mortes d’admiration pour ton travail dévoué et extraordinaire. (Toi, au moins, alors que tes connasses de collègues font le sale boulot.)

3) Quand tu n’as plus personne pour t’admirer, fais le tour des bureaux (où des vrais gens travaillent vraiment) pour pleurnicher que tes collègues infirmières sont méchantes avec toi.

4) Quand les gens commencent à soupirer d’exaspération, prends un air affairé pendant l’heure qui suit en parcourant les couloirs les bras croisés. Et passe et repasse devant les portes des bureaux pour que tout le monde te voit brasser de l’air bosser comme une dingue.

5) Ah! Il est midi, il est l’heure de partir sans prévenir personne pour aller manger pendant une heure et demi! Alors que tu as pris ton seul rdv de la semaine pile à ce moment! Tant pis, tu essayeras de faire croire que c’est la faute de quelqu’un d’autre (Caliméro Poweeer!).

6) Revient discrètement et, au moment où débute la réunion où tu es censée te trouver, allume ton ordi et regarde bien-bien-bien l’écran. Mais surtout ne touche pas au clavier ou à la souris.

7) Quand la réunion est finie, fais semblant de vouloir aider tes collègues qui, elles, ont du boulot jusqu’au cou (en partie à cause de toi, y’a des cons qui essaient de faire tourner la boutique, ahahaha). Passe quelques coups de fil en racontant n’importe quoi. T’inquiète, les collègues se méfient et vérifieront. Elles rattraperont le coup parce qu’elles n’ont que ça à foutre.

8) Quand l’une d’elles te répondra avec la voix d’un robot blasé par des centaines d’années de soumission à la race humaine, tire une tête de petit chiot à qui on a confisqué sa balle.

9) Fais une ou deux conneries grosses comme toi pour ne pas qu’on oublie que tu existes. Quand les gens s’en rendent compte, fais la tête de Caliméro à qui on a confisqué sa balle. Accuse n’importe qui. Par exemple la dame Alzheimer.

10)…

11) Tourne en rond avec les bras croisés en disant que tes collègues infirmières ne veulent pas être tes amies.

12) Profite-en pour raconter comment tes enfants et le boucher ne veulent pas être tes amis non plus.

13) Pendant que la nuit tombe, installe-toi devant ton bureau vide et attends qu’une collègue ouvre la porte pour te découvrir dans la pénombre. Ordinateur éteint. Fais celle qui est en fait très affairée et qui a des yeux de chat qui voient dans la nuit.

14) Peu après, plante toi devant tes collègues en train de transpirer et dis-leur que tu souhaites une réunion parce que « tu sens qu’il y a un problème de communication ». Fais comme si tu n’avais pas compris leurs demandes la fois précédente. Ni la fois encore d’avant. Jamais, quoi. Montre-leur bien que tu as une mémoire de poisson rouge ou une mauvaise foi de compèt. Et rappelle-leur avec ta pauvre tête que la dame Alzheimer t’a confisqué ta balle.

15) Enfin, après cette journée éreintante, annonce que tu as un important travail à faire, tourne un peu en rond en déposant tes lunettes au sol dans un couloir (absolument véridique!), et barre toi sans prévenir personne. Dans la nuit, tu enverras un texto à l’une ou l’autre des collègues pour expliquer en à peine une vingtaine de lignes que ta mère s’est perdue à Auchan et que tu ne sais pas si tu pourras être là le lendemain.

Ça vous parait dingue, vous me prenez pour une bande de langues de putes aigries? Mais non, c’est le quotidien hyper productif de SH. Plus ça va et pire c’est. Je vous jure (il se peut que j’ai inventé le coup du chien de la dame Alzheimer qui lui pique sa balle, mais c’est tout. Juré craché.). Le paillasson devant ma porte d’entrée en fait plus qu’elle.

En même temps, je sais que ça fait pitié, toute cette souffrance affichée. Sauf qu’au bout de plus d’un an de misérabilisme, on a un peu envie de dire crotte (je me modère). Donc: soit elle veux améliorer les choses et elle allume la lumière quand la nuit tombe, soit elle se soigne, hein. Et qu’elle arrête d’accuser le pauvre chiot de la dame Alzheimer!

Soit (les choses commencent enfin à s’accélérer, mais doucement doucement), elle est invitée à traîner ses plaintes et son incompétence loin de notre équipe.

Ou alors elle fait l’erreur de trop et elle va en taule mais ça serait vache d’espérer ça, rapport à nos patients (après, si faut vraiment passer par là je peux lui en désigner deux ou trois).

Publicités

37 commentaires

  1. La mienne est pas mal dans son genre. Ces initiales sont MCC qu’on fini par attribuer à Mon Cul sur la Chaise… Tout est dans le titre…
    Les chefs incompetents c’est une plaie…
    Tu crois qu’à l’école des cadres ils ont des cours de glandes?

    J'aime

  2. Elle est drôle. Tu n’as pas compris : son rôle c’est de vous faire rire. Et elle y met beaucoup de bonne volonté je trouve ! (relis ton post en pensant qu’elle fait une blague, c’est vraiment très vraisemblable).

    En vrai, je compatis. Et bosser avec quelqu’un comme elle qui passe son temps à mettre des battons dans toutes les roues et à t’énerver, c’est insupportable.

    J'aime

          1. Et tu peux pas lui faire une demande de mutation ? (ça ne se passe pas comme ça pour vous j’imagine ? Je pense à ça parce qu’aujourd’hui, j’étais au rectorat pour vérifier des dossiers de mutation. Et j’ai eu accès aux noms de tout ceux qui demandent une mut’. J’avoue avoir pensé y glisser deux ou trois noms ! 🙂 )

            J'aime

Fais moi rire (ou console moi):

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s