Ça me brûle…

Rappelez vous, Pouêt s’était plaint d’avoir « mal quand il fait pipi » (cet homme se dirige pourtant à grand pas vers la quarantaine). Branle bas de combat de mon côté, parce que:

1) Il est très rarement malade mais quand ça arrive, il est pas super fendard. Il est pas comme certains mâles à gémir pendant des heures parce qu’il a éternué 3 fois, mais il est comme vidé de tout enthousiasme ou sentiment. Mon Pouêt malade devient une sorte de sociopathe.

2) Mal à la zezette, ça veut aussi dire ceinture. Et je déteste savoir qu’on ne peut pas. Si on peut, j’ai le choix de mettre ou pas le costume de soubrette, mais si on peut pas je suis frustrée par principe. Même si j’ai moi même 39 de fièvre.

.

Donc bref, le soir même je lui ramenais le petit kit à diagnostic d’infection urinaire. Positif, bien sûr. J’insiste donc pour qu’il aille voir au plus vite le médecin, en faisant planer au dessus de sa tête le spectre de l’infection rénale (la fin justifie les moyens). Mais monsieur a préféré se soigner efficacement en avalant un grand verre de pipi de chat.

Pas de surprise, il a bien laissé traîner et a fini par se pointer quand même chez le médecin.

Il faut savoir qu’on a changé de commune il y a 18 mois et qu’il n’avait pas eu l’occasion de consulter depuis. Moi si, par contre. Deux accidents de travail et une infertilité, ça crée des liens. C’est ce monsieur qui m’a envoyée passer un test de hühner, qui a prescrit le premier spermo et qui m’a auscultée au moment de l’hyperstim.

En plus, il semble avoir une très grande passion pour la gynéco (tiens, il m’a aussi fait mon dernier frottis, pardon la sécu), donc il me reconnait bien maintenant.

Alors Pouêt a débarqué dans son cabinet, et il lui a dit qu’il était l’homme de mes rêves mon mari.

Et quand il lui a expliqué son problème pénien, le médecin a pas mal tourné en rond avant de poser LA question:

Médecin: « Mumh ade pron…iii? »

Pouêt: « Gné? »

Médecin: « Vous… mumuma… relation? »

Pouêt: « … ?? Vous me demandez si j’ai eu des relations sexuelles non protégées en dehors de mon couple? »

Quand il m’a raconté ça en rentrant, il était bidonné, le Pouêt. Le médecin plus gêné que lui, et qui n’osait pas demandé si mon amoureux tirait beaucoup en dehors du flacon millimétré.

.

Je sais pas, c’est p’têt un truc courant dans un parcours PMA. Peut être que les hommes qui ont des cimetières dans les coucougnettes se permettent plus les petites aventures condomfree, vu qu’ils ne risquent pas d’essaimer accidentellement  la moindre descendance?

Et est ce que la chaude pisse est encore quelque chose de si courant?

Publicités

55 commentaires

  1. Au fait, il faut que tu arrêtes de détourner des fonds publics en volant des kits à chaude pisse, t’as cru que c’était l’open bar au travail ??!?!
    Il faut faire des étiquettes avant de jouer gratuitement avec le matériel médical, la PMA ne t’a donc rien appris ?

    J'aime

  2. Ahaha… sacré Pouêt !! J’espère que ça ira vite mieux…
    Les toubibs sont parfois très délicat… En 2011 lors de ma première grossesse, mon gynéco, en calculant la date possible de fécondation, qui nous demande si Korben était bien là ce jour là… Euh… et ma main dans ta gueule ???

    Aimé par 1 personne

  3. Un vrai poète ton homme. Ce qu’il ferait pas pour pouvoir admirer un peu plus longtemps les murs ficelle.
    T’as pensé à lui montrer le film « la ligne verte »? la première scène si je me souviens bien a tout pour motiver à se faire soigner!

    J'aime

  4. Personnellement ca m’arrive souvent mais les gars… Certainement aussi sauf qu’ils en parlent moins, non?… Ah un homme quand c’est malade…. Viens voir les ICSI Pouet, ils ont un kit un ponction tu verras c’est fun (enfin remarque, plus soft, le mien rien qu’à la vue d’une pince à épiler c’est le drame!🙊)

    J'aime

          1. 😩 ah ca… Je crois que ce qui me désole le plus c’est quand il le dit que je suis douillette. La pince à épiler pour un pauvre poil c’est déjà un drame alors la ponction a blanc j’aimerais bien savoir comment il la vivrait tiens… Mais à part ca quand il me parle de son recueil, c’est comme s’il en avait eu 12 d’un coup (des ponctions a blanc). Bref… Nous power tiens 💪

            J'aime

              1. C’est certain si on débute par l’épilation c’est mort! Mais comme j’ai un côté sadique j’aurais envie d’y aller crescendo. Tu as vu comme c’est génial d’être une femme????

                J'aime

  5. De mémoire les infections urinaires masculines sont beaucoup plus rare (chez les filles par contre….).
    Et heureusement d’ailleurs. Surtout que moi j’ai vraiment le modèle qui demande à rédiger son testament en cas d’angine. (Ce à quoi je réponds que s’il doit mourir qu’il se tranquillise au moins l’appart sera payé…)

    En tout cas j’imagine bien ton doc tout gêné de demander ça… Peut être qu’ils style que tous les hommes ont du mal « à la garder dans la pantalon » et que c’était même pas en lien avec la PMA…

    J'aime

Fais moi rire (ou console moi):

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s